Archives - Droits

Voici les anciens texte d'alphamonde

L’Histoire de Rosa Parks

Publié le : 2013/04/22, à 11:32:12
Un texte de Michelle Telesford

Je voudrais présent mon sujet qui me touche beaucoup.

C’est l’histoire de Rosa Parks, elle est née le 4 Février 1913 à tuskegee, Alabama Étais – Unis.

Le 12 Décembre 1955, Rosa Park, à refuge allée avarierai à l’autobus aux c’est réserver pour les noirs elle a pris le courage pour dire que les juste pacque ils sont des personne noirs ça ne donne pas les doits de vivre le préjugé ou du racisme.

C’est pour ça ne donne pour ça Martin Luther King à décides d’aidée Rosa Parks a fourme luttés pour que ce ne reconnue plus. Je me sens très fière que maternais que les noirs au même doit que les blancs.
Elle vivait a au Détroit Michigan, elle est décède le 24, Octobre 2005 a l’âge de 92 ans.


Les enfants abusés dans le monde

Publié le : 2012/11/12, à 16:25:59
Un texte de camilla

Je regarde très souvent des reportages et des documentaires tournés dans différents pays. Voici ici ma vision d’après mes recherches sur la situation des enfants dans le monde.
La traite et la vente des enfants me rendent malade rien que d’y penser. Ce n’est pas d’aujourd’hui que les enfants sont à la merci des adultes. Malgré tous les moyens entrepris pour contrer ce fléau, il reste beaucoup trop d’abuseurs d’enfants de tous les genres.
143 millions d’enfants du monde en développement, dont un treizième sont appelés « les enfants invisibles », n’ont jamais été enregistrés à la naissance. Ils ne sont donc pas reconnus. Ils sont exclus des services essentiels, comme les soins de santé.
Des dizaines de millions d’enfants vivent dans les rues et sont exposés à toutes les formes d’exploitation et de mauvais traitement. Plus d’un millions d’enfants sont en détention. Des centaines de milliers participent à la guerre. Ils sont forcés de prendre part à des atrocités – on estime qu’il y a environ 250,000 enfants soldats. Les filles de moins de 15 ans risquent de mourir en couche.
Il y a ceux qui font du travail dangereux : qui sont en contact avec des produits chimiques et des pesticides, qui manipulent des équipements où qui travaillent dans les mines. Les risques d’accidents, de maladie et de mort font partie de leur quotidien et ils n’ont aucune possibilité de s’instruire.
Des enfants vendus disparaissent sans laisser de traces; 1,2 million sont vendus chaque année pour l’esclavage, la prostitution, la pornographie, etc.
La maltraitance des enfants au Canada existe aussi.
En 1998, 61,200 enquêtes ont été effectuées portant sur la santé physique et mentale. Le tiers de ces enfants avaient moins de 6 ans. Chez les filles l’abus sexuel était plus élevé que l’abus physique. La maltraitance commence par le secouage des bébés naissants, causant des blessures et même la mort.
La séparation des parents fait aussi beaucoup de ravage, surtout mentalement. Les milieux défavorisés courent un plus grand risque en ce qui concerne les retards intellectuels mentaux.
Internet est aussi un outil où les jeunes se jettent pour sortir de l’ennui et de l’isolement. Ils se font manipuler par toutes sortes de publicités.
Il ne faudrait pas oublier les Premières Nations; qu’on les nomme amérindiens, autochtones ou indiens, ils font partie des plus démunis au Québec.
Que peut-on faire pour eux? Comment parler pour eux? Quelles sont nos ressources? Comment comprendre, prévenir et intervenir? Déjà, il y a assez de la maladie, de la pauvreté, des handicaps, de la malnutrition, du manque d’eau potable et de la faim…pourquoi en rajouter?


L’ Histoire des Noirs

Publié le : 2010/04/08, à 13:19:34
Un texte de Michelle Telesford

Pendant le mois de février, c’est l’ histoire des Noirs. On les appelle aussi les afro américains. L’esclavage a existé pendant plusieurs siècles. Les personnes noires n’avaient pas les mêmes droits que les blancs. Ils devaient passer par en arrière dans les restaurants pour aller pendre quelque chose à manger. Il devaient aussi s’asseoir à l’arrière dans l’autobus. Les personnes noires n’avaient pas les mêmes droits à éducation et au travail. Le racisme est un problème général. C’est grâce à Martin Luther King Jr. qu’aujourd’hui Les noirs ont maintenant les mêmes droits que les blancs.


Réponse à Monsieur Florent Gravel Président Directeur général de l’association des détaillants en alimentation du québec.

Publié le : 2010/02/17, à 16:53:28
Un texte de Les participantEs du Tour de lire

Dans le cadre d’un atelier de français, nous avons ont fait l’étude des coupons rabais qui sont offerts dans les épiceries du quartier. On trouve qu’il n’y a pas beaucoup de bons coupons rabais au début du mois. On ne peut pas faire des économies ou même se nourrir convenablement durant le mois. Nous avons écrit dans les journaux, au ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et au Conseil Québécois du commerce et du détail pour leur expliquer. La réponse du directeur de l’association nous a grandement surpris. Il nous a dit, et on cite : ”Florent Gravel, s’est dit pour sa part surpris par ces affirmations absurdes.” ” Il y a toujours eu des gens qui ont essayé de nous trouver des bibittes. S’ils répartissaient leur budget avec une meilleure attention, ils réussiraient à faire des économies d’achats pendant tout le mois.”

Réponse à Monsieur Florent Gravel Président Directeur général de l’association des détaillants en alimentation du québec.

Bonjour Monsieur,

Nous ne sommes pas satisfaits de la réponse que vous nous avez envoyez au mois de mai. Vous nous dites de mieux calculer notre budget. Mettez-vous à notre place un mois ou deux.

Nous vivons sur l’aide sociale. Nous avons $592.00 par mois. Ce n’est pas notre choix de vivre comme ça. Quand nous avons payé le loyer et les autres factures ils nous restent des miettes pour se nourrir et survivre.

Il faut toujours choisir entre la nourriture, les vêtements ou le téléphone. C’est pourquoi on veut des spéciaux au début du mois.

Nous sommes des participants du centre en alphabétisation le « Tour de lire » dans Hochelaga Maisonneuve. Il faut beaucoup de courage pour étudier. Depuis que nous avons appris à lire et à écrire nous voyons des progrès. Ça nous donne de la confiance, du pouvoir sur notre vie et le courage de continuer.

Ce n’est pas drôle d’étudier le ventre vide. S’il y avait des coupons rabais au début du mois ça nous aiderait dans notre petit budget. On espère que vous avez compris la situation que nous vivons au quotidien.

On attend de vos nouvelles.

Merci bonjour.

( petite note) On fête le 30ième anniversaire du Tour de lire. Si vous voulez nous envoyez un don ça serait beaucoup apprécié !


La Palestine

Publié le : 2010/02/17, à 11:25:10
Un texte de Marie Labonté, formatrice en alphabétisation

J’ai participé au mois de mai à un voyage en Palestine avec 15 personnes. Nous voulions rencontrer des PalestinienNEs pour discuter avec eux de la guerre dans leur pays et voir si on pouvait travailler ensemble. La Palestine c’est un beau pays et les PalestinienNEs sont très chaleureux. Ils sont très gentils et nous ont bien reçu chez eux. Le pays voisin de la Palestine s’appelle Israël. Depuis 60 ans, le gouvernement d’Israël utilise la violence contre les PalestinienNEs. Je veux partager avec vous des moments que j’ai beaucoup aimé et qui m’ont fait de la peine. Il y a beaucoup de pauvreté et d’injustice en Palestine et je voudrais que ça change.

Les PalestinienNEs se font voler leur terre et leurs maisons depuis 60 ans. Ça continue. Plusieurs familles palestiniennes habitent maintenant dans des camps de réfugiés et doivent habités à plusieurs dans une même chambre. C’est triste de voir ça!

Dans une ville qui s’appelle Hébron, les PalestinienNEs me racontent qu’ils doivent construire des grillages au-dessus des rues parce que les Israéliens leur lancent des roches.
Il y a des soldats partout mais ils ne protègent pas les PalestinienNEs. Moi ça me choque!

J’ai rencontré plusieurs PalestinienNEs : des femmes, des hommes et aussi des enfants. Ils ont tous le même rêve de pouvoir vivre un jour comme tout de monde. J’ai eu beaucoup de plaisir avec les enfants.

Israël a construit un mur immense qui divise la Palestine et Israël. Le mur est illégale mais Israël continue de le construire. Ça vole la terre des PalestinienNEs et les empêchent de visiter leur famille. Pour voyager d’un village à un autre, il faut avoir une permission spéciale et traverser des postes de contrôle. Ça rend la vie difficile pour le monde.

Les droits des PalestinienNEs sont violés tous les jours depuis trop longtemps. J’ai participé à une manifestation avec eux. Ils manifestent comme nous, pour se faire respecter. Ils refuse la construction du mur et la violence qu’ils subissent du gouvernement d’Israël.

J’aime parler de la Palestine parce que j’aimerais que tout le monde soit solidaire avec les Palestiniens.


Suite de la présentation de Yannick d’Entraide Logement.

Publié le : 2008/05/13, à 11:19:24
Un texte de Francine Laflamme

Quand le locataire connaît ses droits, le propriétaire n’a pas le droit de refuser de louer un logement à cause de la couleur de sa peau, du sexe, de la religion etc. Et surtout de louer à des personnes qui ont des enfants. LE propriétaire n’as pas le droit de mettre des locataires dehors par lui même. Si non, il doit aller à la régie du logement et ça prend un huissier. Les locataires ont le droit de demander leur carte d’affaire et de prendre des informations. Les locataire ont le droit de se défendre. Les cas compliqués doivent aller à Entraide logement. Les propriétaires n’ont pas le droit d’entrer dans les logements sans la permission des locataires s’il n’y a aucun problèmes. Si le propriétaire rentre dans le logement, ça doit se faire avec la présence du locataire.


Les logements insalubres

Publié le : 2008/05/13, à 11:19:13
Un texte de jacques soulieres

C’est inacceptable que les propriétaires laissent les logements comme ça et que c’est le locataires qui payent le prix. C’est les propriétaires qui devraient les réparer la ville de Montréal a mis en place une équipe de huit inspecteurs pour surveiller les propriétaires d’immeuble réputés insalubres je pense que c’est insuffisant.


Place Valois par Sandra Doyle

Publié le : 2008/04/29, à 11:32:56
Un texte de Sandra Doyle

Aujourd’hui je veux porter votre attention sur la Place Valois.
certain d’entre vous se rappelleront avoir manifester et avoir débattu pour la construction de H.L.M. Après-plusieurs mois le gouvernement et les contracteurs ont décidé de construire des condos.Cela a fait des vagues des débat interminables dans les médias et même dans certain foyer au souper. Le Tour de lire, le Commité Bail ainsi que le frapru ont conservé des coupures de journaux. Pour mon article j’ai eu besoin de faire des recherches sur internet. Aucune information n’était disponible. Après les débats le sujet est devenu tabou: de 2002 a 2008, plus rien! Le site Lavo a fait construire des H.L.M. ils sont en construction depuis 2 ans et demi. nous deverons attendre encore combien de temps?


Le prix Roma Lavoie

Publié le : 2008/03/06, à 14:14:08
Un texte de Isabelle

On a gagné le prix Roma-Lavoie en 2004 parce qu’on lutte pour le tarif alpha. On est fier de la lutte !!! On espère gagner la lutte bientôt !
On continue la lutte….on lâche pas !!!!!


Rencontre avec Entraide logement

Publié le : 2008/03/06, à 14:00:28
Un texte de Francine Laflamme

On a eu une recontre avec Yannick d’ Entraide logement. Ils sont là pour nous aider. Les gouvernements ne sont pas au courant des baux. Un exemple, le propriétaire a une copie du bail, le locataire une autre copie, mai aucune copie ne va à la Régie du logement.

Il y a beaucoup d’abus de la part des propriétaire et on ne peut pas vérifier auprès de la Régie parce qu’ ils n’ont pas une copie du bail.

On ne sait donc pas ce que payait l’ancien locataire. L’augmentation est -elle juste? Comment savoir ? C’est pourquoi on demande le dépôt d’une copie du bail à la Régie ce qui permettrait de vérfier.

(A suivre.)


Le Comité urbain de lutte

Publié le : 2008/03/06, à 13:59:46
Un texte de roger laterreur

Les personnes ont plus de montants pour aller à la clinique mélicale et pour faire l’épicerie. Ils ont plus d’argent pour les factures, le logement et les assurances. Ils ont plus d’agent pour aller étudier. La carte d’autobus pour les pauvres, à 65$ c’est trop cher!La STM devrait réduire à 22.25$. On demande pas la charité. On demande des nouvelles de la STM pour bientôt. Je remercie le Tour de lire et le comité urbain de lutte.


Les logements

Publié le : 2008/03/06, à 13:59:12
Un texte de jacques soulieres

Il y a plus de condos que des logements, ça pousse comme des champignons. Et les propriétaires de logements, ils devraient les réparer parce qu’il y a des personnes qui vivent dans ces logements. Le gouvernement, il pourrait faire des pressions pour que les propiétaires ne laissent pas les logements insalubres. Le gouvernement devrait arrêter de permettre de construire des condos seulement.


Le transport

Publié le : 2008/03/06, à 13:57:09
Un texte de roger laterreur

Les groupes en alpha ont faire signer des pétitions pour que la Société du Transport en commun réduise les passes parce qu’elles sont trop chères. On a fait des manifestations et on a été dans une autre école pour décider le prix de la passe. Les 8 groupes ont décidé que la passe serait à 22.25$.
Le combat contre la STM n’est pas fini mais on va continuer la lutte .


L’assemblée des participants

Publié le : 2007/05/17, à 10:14:56
Un texte de Nico

Les participants et le Comité Urbain de Lutte ont été au CÉDA, le mercredi 3 mai 2007. Plus de 80 personnes étaient là, de plusieurs groupes: Clé, la Jarnigoine, le CÉDA, l’Atelier des lettres, Le Tour de lire, Alpha Sourd et Lettres en mains.

Les 80 personnes se sont rendues pour voter sur des idées qui ont été données par la Société des Transports de Montréal.

Au début de la soirée, les organisateurs ont fait un rétroactif de la lutte depuis 2 ans 1/2. Depuis 2005, plusieurs actions ont été faites, comme: envoyer des lettres aux Députés et Ministres pour dire que nous sommes contre l’augmentation de la CAM. Ensuite, nous avons fait une assemblée des participants pour décider du prix qu’il nous convient de payer, soit 22.25 $. Après on a fait une pétition. Devant le métro Mont-Royal, 110 personnes ont fait signer 1600 signatures pendant 1h30. Plus de 5 064 signatures ont été signées et portées à la S.T.M pour nous faire entendre. On a fait une autre manifestation devant T.Q.S.

À l’assemblée, on nous a dit que la S.T.M. a proposé au groupe d’alphabétisation de s’asseoir avec eux pour trouver où aller cogner pour avoir de l’argent. Les participants ont voté: 55 personnes ont dit oui pour aller s’asseoir avec la S.T.M. 5 ont dit non et 2 n’ont rien dit.

Après les participants ont voté pour savoir qui va aller à la table s’asseoir avec la S.T.M. 28 personnes étaient pour que Christian, Nathalie et Stéphane vont aller s’asseoir avec la S.T.M. 24 étaient contre et voulaient que des participants vont avec eux. 4 ont pas voté.

Il y aura 6 rencontres de jour, cet été. Il y aura un avocat, une directrice des communications et une responsable du marketing de la S.T.M. Ils vont prendre les idées et les rapporter aux participants en septembre. Ils vont proposer des solutions telles que les Ministères le plus intéressants, les personnes importantes à approcher, pis comment les approcher.

En septembre, il y aura une autre assemblée des participants pour choisir ce qu’ils nous offre et on votera pour ce qu’il nous sera le plus convenable. Si tout cela ne fonctionne pas ou intéresse personne, nous continuerons la bataille ou la lutte contre la S.T.M.

Nicole et Mélissa


Les coupures en alphabétisation

Publié le : 2007/01/18, à 13:59:59
Un texte de Francine Laflamme

Bonjour à vous.

Je ne comprends plus rien de notre gouvernement, ni de M.Charest, ni de M. Harper.

Quand j’ai entendu ça aux nouvelles, que M. Harper allait couper dans le gras, je me suis dis:” ça parait qu’il sait lire et écrire lui!”
Je me demande s’il ferait son marché à l’épicerie en chinois. Il aurait sûrement de la misère.
M.Harper a décidé de couper où ça fait mal:
10 Millions à linitiative Canadienne sur le bénévolat,
39 Millions aux organismes de développement économique,
18 Millions aux programmes d’alphabétisation,
55 Millions aux initiatives-emploi- jeunesse.
M.Harper s’attaque même aux groupes de femmes. C’est injuste et ces coupures n’ont aucun sens.

Je vais vous raconter une petite histoire. Je suis allée chez- I.G.A. J’avais mon circulaire, parce que je ne voulais pas me tromper pour les articles que je devais acheter pour mon père. J’arrive dans la section des céréales. Il y avait un représentant. Je regarde mon circulaire et je vois bien que la photo de la publicité n’est pas la même que la boîte de céréales que je vois sur la tablette. Je dis au Monsieur que pour les personnes quui ne savent pas lire et écrire, c’est pas toujours facile quand la photo n’est pas la même. Il m’a répondu qu’il allait en parler à son patron.

Au Canada, nous sommes 9 Millions de personnes de 16 ans à 99 ans qui ne savent pas lire et écrire. Dans la Province du Québec, Il y a 1,3 Millions. Je ne comprends pas pourquoi nos gouvernement et tous les gouvernements du monde ne portent pas plus attention à nous. Nous sommes là, nous existons. On veut apprendre, même si c’est pas toujours facile, surtout quand on a le ventre vide, les problèmes de tous les jours, comme le transport inaccessible, les vêtements qui coûtent trop chers.
J’aimerais que nos politiciens se mettent à notre place un mois seulement.
Nous voulons un vrai budget pour tous les groupes en alpha au Canada. Que les gouvernement se donnent le mot, pour tous les pays de la terre.
Savoir lire et écrire, c’est un droit humain et vital.
Je suis extrêmement déçue de M.Harper. Il n’est pas dans mon coeur.


Le transport

Publié le : 2007/01/17, à 10:12:17
Un texte de roger laterreur

Les groupes en alpha ont faire signer des pétitions pour que la Société du Transport en commun réduise les passes parce qu’elles sont trop chères. On a fait des manifestations et on a été dans une autre école pour décider le prix de la passe. Les 8 groupes ont décidé que la passe serait à 22.25$.
Le combat contre la STM n’est pas fini mais on va continuer la lutte .


Hydro-Québec

Publié le : 2006/11/23, à 17:00:47
Un texte de roger laterreur

On est un groupe d’alphabétisation populaire, le Tour de lire. Notre organisme est situé dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. On aimerait vous dire qu’on n’est pas d’accord avec les hausses du tarif d’hydro-Québec.
L’augmentation de la facture d’électricité est trop élevé pour les personnes à faible revenu.
Arrêter de vouloir fouiller dans nos poches, on n’a plus rien à vous donner. On n’arrive déjà pas à balancer notre budget et les prix montent tout le temps. si vous voulez de l’argent, allez en chercher chez les riches et les grosse compagnies.
Vous en voulez des trucs pour trouver du cash, on va vous en donner.
Vous pourriez taxer les actions en bourse. Les hommes d’affaires ont beaucoup plus d’argent que les personnes qui reçoivent de l’aide sociale.
Ensuite, vous devriez charger plus d’impôts aux riches. Quand on a les moyens de se payer des châteaux, des bateaux, des avions, des grosses autos ou des chalets, on a les moyens de payer plus d’impôts.
Les politiciens pourraient aussi arrêter de voyager tout le temps, de faire des guerres ou de jeter de l’argent par les fenêtres comme dans le scandale des commandites.
Ça finit par coûter cher à la société tout ce gaspillage !!!
On espère que vous écouterz nos conseils.
Merci de votre collaboration.
Au nom de tous les membres du Tour de lire.


Madame et Monsieur les députés

Publié le : 2006/11/23, à 17:00:11
Un texte de danielle Lemay

Nous voulons vous faire part de nos désaccords avec les coupures du programme IFPCA. Cette subvention est utile aux groupes d’alphabétisation populaire. Elle permet de faire de la prévention, des projets et de la formation.
Au Québec, il y a 1 300 000 personnes qui ont de la difficulté à lire et écrire.
Est-ce que vous croyez que ces coupures sont raisonnables ? Mettez-vous à notre place juste cinq minutes. Voici ce qu’on vit lorsqu’on est analphabètes.
-J’ai lontemps été obligé de demander à quelqu’un de me lire le Menu au restaurant (julienne);
-J’étais incapable de remplir seul un formulaire (Coco);
-J’ai recommencé plusieurs fois ma première année parce que je ne comprenais pas mes devoirs ni mes leçons (Lionel);
-Je restais chez nous parce que je n’étais pas capable de lire le nom des rues, j,avais peur de me perdre (Danielle);
-J’étais boulversé parce que j’ai été obligé de demander à mon fils de remplir des papiers du gouvernement à ma place (Flanel);
-On m’a refusé une job parce que je ne savais pas lire, ni écrire (Roger);
-Je me suis senti humilié de demander à mon neveu de remplir mon chèque de loyer à ma place (Pierre);
-Chez IGA, il a fallu que je demande à un employé de me lire ce qui était écrit sur les cannages (Suzanne);
Merci de prendre en considération notre opinion.
Au nom de tous les participants du Tour de lire.


La pauvreté

Publié le : 2006/05/03, à 16:52:01
Un texte de Tremblay Mélissa

On vous écrit pour vous parler de la pauvreté.
On est des étudiants du Tour de lire

Dans notre atelier, plusieurs personnes vivent sous le seuil de la pauvreté.

On n’est plus capable de passer pour des moins que rien.

Beaucoup des personnes pensent qu’on est des paresseux, des profiteurs, des crosseurs ou des niaiseux.

Pour qui ils se prennent ces gens-là. On est des humains comme tout le monde!!!

On n’a pas choisi d’être sur l’aide sociale. C’est pas agréable d’avoir à gratter ses fonds de poche à tous les fins de mois.

Avant, on n’avait pas besoin d’instruction pour travailler dans les usines.

Aujourd’hui ça a bien changé.

C’est difficile de se trouver un emploi quand on a de la difficulté à lire et à écrire.

C’est humiliant d’être obligé de demander aux gens de nous aider à remplir les formulaires d’embauche.

Souvent notre demande se retrouve en dessous de la pile ou dans les poubelles .

On est considérés comme des déchets de la société.
Il faudrait que ceux qui nous jugent se mettent à notre place un mois ou deux.

Ils verraient c’est quoi la pauvreté. Quand on a pas beaucoup d’argent, on endure :le mauvais sommeil, d’avoir faim, d’être mal dans sa peau, de stresser et de manquer de confiance en soi.

Dans le fond, si on respecte les autres, on exige de se faire respecter nous autres aussi. Comme tous les humains, on a le droit d’être traité avec dignité.

Merci de nous avoir lu.

Pas assez de logement sociaux.

Publié le : 2005/04/27, à 13:25:13

Un texte de johanne lamoureux

J’aimerais quil est plus de logement a prix modique parce que avec la hause de tout haujourd’ui le monde on de la misere a vivre et cest pas facile avec les hause de loyer il faut couper dans tout pour arriver a garder notre logement et cest pas drole pour nous qui avons pas beaucoup de revenu.

johanne


Monsieur Dauphin

Publié le : 2005/03/22, à 13:56:39
Un texte de Patrick Thivierge

Nous sommes des participants du groupe populaire en
alphabétisation: Tour de lire. Nous vous écrivons parce que
nous voulons que ça change. À cause des hausses de tarif, on se sent enfermés à la maison. On ne peut pas sortir car ça coûte trop cher. On a pas les moyens de prendre les transports en commun pour aller à l’école, pour aller se chercher du travail, pour amener nos enfants faire des activités ou aller faire notre épicerie dans un autre quartier. Nous aimerions avoir une CAM à tarif réduit comme les autres étudiants pour nous aider à avoir une meilleure qualité de vie.

Merci beaucoup.

Le groupe débutant du Tour de lire.


La hausse des tarifs du transport

Publié le : 2005/03/22, à 10:45:36
Un texte de Suzanne Charest

Nous sommes pas satisfaits des hausses des tarifs du transport en commun .
Nous sommes des personnes à faible revenu et nous sommes des étudiants à temps complet.
Avec le budget qu’ on a (550$ par mois). C’est trop cher pour payer la passe d autobus à 61$. On n arrive pas dans notre budget. Sinon il faut couper sur le manger, le loyer, les factures,
les habits et les médicaments. On n’ y arrive pas et en plus on peut pas se déplacer pour nos rendez-vous pour trouver un travail, pour aller à l école et pour aller voir notre famille et nos amis. Si on est plusieurs dans la même famille, il faut couper sur toute ou on reste tous à la maison. on se prive de tout. Ça n’ a pas d’ allure de nous isoler comme ça.


Les coupures en Alpha

Publié le : 2005/02/24, à 17:01:48
Un texte de Comité journal

Nous voulons parler au nom de tous les groupes qui ont eu des coupures budgétaires pour l’année 2004-2005. Certains groupes n’ont pas pu avoir d’activités d’été. Les participantEs ont été frustrés et ils se sont sentis seuls. D’autres groupes ont mis à pied des formateurs et formatrices. Les participantEs ont été ébranlés parce qu’ils étaient habitués et attachés à eux. Faute de budget, les groupes ne pourront pas réaliser leurs projets, tels que: fêter leur 20ième ou 25ième anniversaire, faire leur recherche, publier leur journal, etc. Nous espérons que le Ministère nous entend et qu’il reconnaisse nos besoins, nos efforts effectués à travers nos projets et notre démarche en alphabétisation. On garde espoir et le sourire malgré les coupures.

Steeve,Michelle et Norma du comité aviseur du journal Alphamonde


Les transports en commun de la S.T.C.U.M

Publié le : 2005/02/24, à 15:58:23
Un texte de Claudette

Bonjour chers lecteurs et chères lectrices.

J’ai eu l’idée d’écrire ce que je pense sur les augmentations du Ministère des transports de la ville de Montréal. Je suis écœurée, pas vous? Pourquoi personne ne fait rien? En 2004, il y a eu une hausse des transports en commun et une deuxième en 2005. Pensons aux étudiants, aux personnes âgées et à tous ceux qui sont à faible revenu. J’oubliais aussi les petits travailleurs au salaire minimum. Il faut faire quelque chose. Je suggère des pétitions, des mobilisations. Écrire une lettre au Ministère des transports en commun (S.T.C.U.M.) et faire du bruit. Il y a de l’exagération avec toutes ses hausses. Pourquoi? Allez savoir! J’ai juste un mot à dire au directeur de la ( S.T.C.U.M.), M. Yvon Marcoux, arrêter votre manège, parce qu’aux prochaines élections rien ne tournera dans le même sens pour vous.

À vous chers lecteurs et chères lectrices, j’apprécierais d’être soutenue et entendue.

Merci

Clodie

Taille du texte

Zoom in Regular Zoom out